Frôler Sa Haine - Chapitre 3.1

Publié le 6 Avril 2015

Frôler Sa Haine - Chapitre 3.1

2.2....

Chapitre.3

C'était ce sentiment connu, celui que tout le monde ressentait en rentrant chez soi -quand on laissait l’aigreur, les frustrations et les colères pesantes des multiples existences extérieures -, que Julia vécut intensément lorsqu’elle rentra dans la maison familiale. La petite Olivia se sentait elle aussi toute de suite plus à l’aise. Avec sa spontanéité d’enfant, elle lâcha les bras de sa tante et s’en alla vers son aire de jeu colorée, dans un coin du salon.

Nani, de son vrai nom Anouchka Liadov, n’était pas à son domicile, Julia avait alors changé de stratégie. Nani était l’ancienne secrétaire médicale et amie de sa mère. Elle habitait le pavillon voisin et avait vu grandir Julia et son frère. Lorsque Julia avait trop de travail à la sonothèque, la gentille dame acceptait avec joie de faire la babysitter pour l’adorable Olivia. Quant à la jeune femme, c'était simple, elle adorait celle qu'elle appelait sa deuxième maman. Alors qu'elle allait réessayer de la joindre par téléphone, on sonna à la porte d’entrée.

Comme si elle avait lu ses pensées, Nani avait apparu sur le seuil de sa porte. L'âge avait légèrement courbé la silhouette de cette ancienne athlète, mais n'avait rien enlevé de sa vitalité. Cependant la femme à la peau ridée beige et orangée, aux cheveux châtain et grisonnants se tenait devant Julia. Son regard couleur asphalte arborait fièrement une expression inquiétante. Un mélange d’excitation et d'angoisse, comme l’impatiente attente du visionnage d’un film d'horreur ; une euphorie créée par le masochiste humain à toujours vouloir provoquer en lui un traumatisme pourtant anticipé.

Un nuage lourd et malsain planait au-dessus de leur ville chérie, et dans un frisson glaçant, Julia craignit que leurs pires cauchemars ne prennent vie, si ses voisins ne se calmaient pas très vite !

- On les a, Julia! S'écria Nani en tapant dans ses mains, avec un sourire enragé.

- Yup ! Emo m'a dit. Répondit sèchement Julia en déposant le combiné sur son socle. Je dois voir Tiago. Dis, tu pourrais coucher Olivia s'il te plaît ?

La canicule qui avait régné toute l’après-midi dans les cieux de la région, cédait lentement sa place au froid insidieux de la nuit dans les rues akavilliennes. Les lampadaires à émission biodégradable s’illuminaient sans ciller. La lutte millénaire contre les ténèbres commençait dans la ville en veille.

(à suivre ^^ ...)

xoxo

RBD

Rédigé par Reine Dibussi

Publié dans #FSH, #Nouvelle, #livre illustré adulte, #concept art, #illustration numérique

Repost 0
Commenter cet article

hertzy vital 07/04/2015 15:57

L'illustration, c'est sur la page précédente non?

Reine Dibussi 07/04/2015 17:41

Yep c'est ça. :)

hertzy vital 07/04/2015 15:55

Toi alors...pour sortir le dessert, tu sais faire attendre...

Reine Dibussi 07/04/2015 17:42

On dit "le meilleur pour la fin"! ;)